Éthique

Odynéo construit son projet en affirmant ses valeurs. Celles-ci doivent conduire l’action tant des bénévoles que des professionnels. Elles sont partagées par tous.

La charte éthique d’Odynéo

 

L’humanisme : Odynéo affirme son attachement primordial à la personne, à son développement et à son autonomie dans une éthique de responsabilité.

La place de la personne en situation de handicap : la personne porteuse de handicap, et surtout lorsqu’elle est adulte, est l’acteur premier de ses choix de vie. Par ses interrogations, attentes et suggestions, elle apporte sa contribution aux projets d’Odynéo.

La place de la famille : elle est essentielle dans l’accompagnement des personnes en situation de handicap, tout au long de leur vie, et y compris lorsqu’elles deviennent adultes. Le maintien des liens familiaux et la prise en compte des familles et notamment des parents sont des aspects importants de l’accompagnement des usagers.

La solidarité : issue d’une démarche familiale, l’association a voulu dès son origine témoigner d’une solidarité entre les familles touchées, souvent traumatisées, par la découverte d’un handicap chez leur enfant. Odynéo se veut être l’endroit de l’accueil, du partage des inquiétudes et des espoirs, de l’expression des attentes des parents et de la fratrie.

Le respect et la tolérance : Odynéo est le reflet de la société dans sa diversité sociale et cultuelle. À ce titre, elle est un espace de dialogue et de rencontre pour toutes les sensibilités du corps social intéressé par la question des conséquences du handicap.

La responsabilité sociétale, la citoyenneté : en créant des espaces d’échange et de construction de projets, Odynéo s’engage auprès des pouvoirs publics pour faire reconnaître la part citoyenne de chacune de ses composantes (familles, personnes porteuses de handicap, amis, représentants du réseau médicosocial et au-delà).

Le militantisme et la défense des personnes : parce que la personne en situation de handicap n’est pas encore suffisamment admise dans notre société, Odynéo défend auprès de l’administration, mais également auprès de ce qu’il est convenu d’appeler le « grand public » et les médias, le droit des personnes à choisir leur projet de vie en étant actrices de leur histoire.

La gouvernance avec les professionnels : le seul engagement associatif et bénévole ne suffisant pas, Odynéo met en place une politique managériale qui reconnaît et développe les compétences et la capacité d’innovation de ses salariés.

Odynéo se positionne avant tout comme un appui possible tout au long de la vie de la personne en situation de handicap, respectueuse de ses choix. La personne est au cœur des actions associatives. Tous les moyens obtenus par Odynéo convergent vers l’amélioration constante des réponses aux besoins des personnes accompagnées, de la petite enfance à la fin de vie.

En conclusion, Odynéo réaffirme que la personne en situation de handicap a droit au respect, à la reconnaissance de son histoire et à une protection en rapport avec sa vulnérabilité. Elle lui reconnait un rôle moteur dans la définition des projets, des modalités et des règles concernant son mode de vie. Les familles sont actrices, partenaires du projet de la personne. Elles exercent entre elles une solidarité active. Ainsi les valeurs d’Odynéo sont  portées par un cadre éthique conforme à ses engagements, référence constante de son action.

 

Les avis de la commission éthique

 

Composée de représentants des usagers, des familles, des administrateurs et des salariés des établissements et services, de la direction générale et accompagnée par le Comité Interdisciplinaire d’Ethique de l’Université Catholique de Lyon, la commission éthique d’Odynéo traite de thèmes ayant trait à l’éthique à partir de situations particulières et singulières, vécues par des usagers, des familles ou des professionnels.